Pour récupérer les ados, Facebook lance un nouveau site

Facebook vient de lancer un “portail jeune” pour les “adolescents” qui offrent ce qui plaît à cette tranche d’âge : emoji, justice sociale et « contenu de blogs ».

La compagnie cherche à devenir la ressource des jeunes -avec des astuces en matière de sécurité- de manière à ce qu’ils puissent jouir d’une « belle expérience » sur Facebook. Une expérience que les adolescents partagent déjà, au-delà des commentaires des mamans ou des heureux grand-oncle.

Ils mettent l’accent sur le fait que Facebook peut être un « catalyseur », une espèce de « porte-voix » des jeunes en devenant ce grand carrefour où ces derniers pourront avoir la parole, trouver leur voie et avoir une certaine influence.

En août 2017, un rapport eMarketer prédisait que les adhésions des adolescents à Facebook déclineraient pour la première fois en 2018. Même si, nombre de teenagers possèdent encore un compte, en termes d’utilisation quotidienne, le rapport soulignait que, dans la tranche d’âge des moins de 25 ans, Facebook était en train de perdre la bataille face à Instagram et Snpachat

Facebook décrit son nouveau portail jeunesse comme un “guide de découverte des possibilités de Facebook” pour les adolescents. Par exemple, ils avancent que grâce au portail, ces derniers apprendront « trouver des personnes, se connecter autour de centres d’intérêts et de créer des trucs super cool ».

Ainsi, les adolescents pourront apprendre comment devenir actif dans un réseau social au travers d’un site web qui leur offrira un tour d’horizon de ce qu’est Facebook, avec l’accent mis sur l’aspect sécurité et le partage « en pleine conscience ». Sécurité et vie privée ou privacité semblent bien être les piliers du portail – l’URL étant facebook.com/safety/youth

On the actual portal, these icons are animated, which makes them appeal to teens.
IMAGE: FACEBOOK

Le portail inclut aussi un Blog Teen, offrant toutes ces choses que les jeunes connaissent déjà comme des « blog posts ». Ils ont été écrits par des jeunes du monde entier et couvrent des sujets comme l’estime de soi et « l’activisme social ». J’ai entendu dire que l’engagement pour ce genre de causes était très important pour le Gen Z. Et c’est super important pour Facebook !

Facebook s’est basé sur sa plate-forme Messenger Enfants, destinée quant à elle aux jeunes âgés de six à 13 ans. Les voix critiquent insistent sur l’aspect nuisible des réseaux sociaux pour la santé et le développement des enfants. Facebook a aussi  reçu une volée de critiques concernant les données qu’il emmagasine tant relatives à ses utilisateurs qu’à ceux qui ne le sont pas.

 

Ainsi, alors que la plate-forme pour les jeunes contient des ressources Pour les Jeunes et Par les Jeunes, elle semble aussi constituer une tentative de s’assurer que les utilisateurs les plus jeunes ne soient pas victimes des abus dont elle a fait l’objet et que les critiques tiennent toujours à l’œil.

Le portail jeunes montre qu’au moins ils semblent s’y engager.

Lorsque j’avais 15 ans, j’ai demandé à ma mère si je pouvais aller rejoindre mes potes qui jouaient sur le Sunset Strip. Je me souviens de ce souvenir car, assez significatif de ce que peut être la vie d’un adolescent, elle a passé des heures à téléphoner au club, aux parents de mes amis et à s’assurer que cette expérience que je sollicitais était réellement sûre et sans danger.

Ce “portail” serait comme l’équivalent digital de ce processus -sans doute plus une ressource pour les parents que pour les adolescents, surtout que le “portail jeunesse” n’offre rien de nature à renvoyer les jeunes vers Facebook.

 

José Camaena pour EspacePlus, traduit de l’anglais de l’article original de RACHEL KRAUS sur le site d’origine Mashable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X